Maux de tête des enfants

Par , le jeudi 14 janvier 2010. Mise à jour dimanche 22 novembre 2015
Classé dans:

Même les enfants font des maux de tête et des migraines! Beaucoup d’adultes ayant des maux de tête ont commencés à les avoir pendant leur enfance. En effet, 20% des adultes souffrant de maux de tête disent que leurs céphalées ont commencé avant l’âge de 10 ans, et 50% avant 20 ans.

Quelle est la fréquence des maux de tête chez les enfants et les adolescents ?

Les maux de tête sont très fréquents chez les enfants et les adolescents. Dans une étude, 56% des garçons et 74% des filles entre les âges de 12 et 17 ans déclarent avoir eu un mal de tête au cours du mois passé. A l’âge de 15 ans, 5% des enfants et des adolescents ont eu des migraines et 15% ont eu des céphalées de tension.

Beaucoup de parents s’inquiètent que la Céphalée de leur enfant soit le signe d’une tumeur cérébrale ou une maladie grave, mais la plupart des maux de tête chez les enfants et les adolescents ne sont pas la conséquence d’une maladie grave.

Quels types de céphalées fonts les enfants et les adolescents ?

Les enfants et les adolescents font les mêmes types de céphalées que les adultes y compris les céphalées de tension, les migraines et les sinusites.

Quelles sont les causes de maux de tête chez les enfants et les adolescents?

Les enfants fonts des maux de tête pour les mêmes d’au moins la majorité des raisons que l’adulte, mais la plupart des maux de tête chez les enfants sont dus à une maladie, une infection, au froid ou à la fièvre. D’autres situations qui peuvent causer des maux de tête comprennent la sinusite (inflammation des sinus), Pharyngite (infection ou inflammation de la gorge) ou otite (infection de l’oreille).

Les causes exactes de la migraine sont inconnues, même si elles sont liées à des modifications cérébrales ainsi qu’à de causes génétiques. Pendant de longues années, les scientifiques pensaient que les migraines étaient liées et la dilatation et constriction des vaisseaux sanguins à la surface du cerveau. Toutefois, il croit maintenant que les migraines sont provoquées par des anomalies héréditaires dans certaines zones du cerveau.

La plupart des enfants et des adolescents (90%) qui ont des migraines ont des migraineux dans la famille. Lorsque les deux parents ont des antécédents de migraine, il ya 70% de chances que l’enfant développe des migraines. Si un seul parent a des antécédents de migraine, le risque diminue à 25% – 50%. Les enfants et les adolescents souffrant de migraines peuvent hériter aussi la tendance à être touchés par la migraine suite à certains facteurs déclenchant, comme la fatigue, les points lumineux, et les changements de météorologiques.

Certains facteurs déclenchant de la migraine peuvent être identifiés comme le stress, l’anxiété, la dépression, la lumière vive, un changement dans la routine ou dans les habitudes du sommeil, des bruits forts ou certains aliments, les additifs alimentaires et les boissons.

Beaucoup d’activité physique ou trop de soleil peuvent déclencher une migraine chez certains enfants ou adolescents.

Parmi les causes fréquentes de céphalées de tension le surménage dans les études ainsi que le stress émotionnel lié à la famille, l’école ou les amis. Les autres causes de céphalées de tension comprennent la fatigue oculaire et du cou ou du dos dues aux mauvaises postures. La dépression peut également être la cause des céphalées de votre enfant.

Lorsque les céphalées de tension s’aggravent avec le temps et se produisent en même temps que d’autres symptômes neurologiques comme la perte de vision, ou des problèmes d’élocution ou faiblesse musculaire, elles peuvent être le signe d’un problème plus sérieux, tels que :

  • L’hydrocéphalie (accumulation anormale de liquide dans le cerveau).
  • Infection du cerveau, notamment: La méningite (une infection ou une inflammation de la membrane qui recouvre le cerveau et la moelle épinière), L’encéphalite (inflammation du cerveau), l’Abcès, l’Hémorragie cérébrale (saignement dans le cerveau), Tumeur, Formation de caillots sanguins, Les traumatismes crâniens.

Si vous suspectez une des situations citée ci-dessus emmenez votre enfant à son médecin pour une évaluation clinique le plus tôt possible.

Comment sont diagnostiquées et évaluées les migraines chez les enfants et les adolescents ?

La bonne nouvelle pour les enfants et les adolescents souffrant de maux de tête, c’est qu’une fois un diagnostic correct est établie, un plan de traitement efficace peut être démarré rapidement et soulage assez rapidement ces maux de tête.

Si votre enfant présente des maux de tête, la première étape est de l’emmener au médecin, qui procédera à un examen physique complet et une évaluation des céphalées. Lors de l’évaluation des maux de tête et de leur histoire, il vous sera demandé à vous et à votre enfant de décrire les symptômes des maux de tête et les caractéristiques aussi complètement que possible.

Une évaluation des céphalées peut comprendre un scanner ou une IRM si un trouble structurel du système nerveux central est suspecté. Ces deux tests produisent des images transversales du cerveau pouvant révéler des zones anormales ou des problèmes de structure du cerveau.

Si, malgré le traitement, la symptomatologie de votre enfant s’aggrave ou devient plus fréquente, demandez à votre médecin de vous orienter vers un spécialiste. Les enfants devraient être dirigés vers un neuro-pédiatre et les adolescents devraient être référés à un neurologue. Le médecin de votre enfant doit être en mesure de fournir les noms des spécialistes dans ce domaine.

Comment sont traitées les céphalées chez les enfants et les adolescents ?

Votre médecin peut recommander différents types de traitements à essayer. Vous devez établir un délai raisonnable avec le médecin pour évaluer les symptômes des céphalées de votre enfant.

Le traitement approprié dépendra de plusieurs facteurs, notamment le type et la fréquence des céphalées, leur cause et l’âge de l’enfant. Le traitement peut comprendre l’éducation, la gestion du stress, le biofeedback et les médicaments.

  • L’éducation aux maux de tête: comprend l’identification de ce qui déclenche les maux de tête de votre enfant, comme le manque de sommeil, le fait de ne pas manger à des heures régulières, la consommation de certains aliments ou d’additifs, la caféine, l’environnement ou le stress. Aider votre enfant à tenir un journal des céphalées peut vous aider, et votre enfant en prendra conscience. Éviter les facteurs déclenchant des céphalées est une étape importante pour les traiter avec succès.
  • La gestion du stress: pour traiter avec succès les céphalées de tension, il est important pour les enfants et leurs parents d’identifier ce qui les déclenche. Ensuite, ils peuvent apprendre à faire face ou supprimer les activités stressantes ou des événements.
  • Le biofeedback: l’équipement du biofeedback comprend des capteurs fixés sur le corps pour surveiller les réactions physiques involontaires de votre enfant dues à ses aux maux de tête, comme la respiration, le pouls, la fréquence cardiaque, la température, la tension musculaire et l’activité cérébrale. En apprenant à reconnaître ces réactions physiques et comment le corps réagit dans des situations stressantes, le biofeedback peut aider votre enfant à apprendre comment se relâcher et contrôler la tension qui provoque ses maux de tête.
  • Médicaments: Il existe trois catégories de médicaments pour les céphalées des enfants, comprenant les médicaments qui soulagent la douleur, les médicaments abortifs et les médicaments préventifs. Beaucoup de médicaments utilisés pour traiter les maux de tête chez les adultes sont utilisés à plus faibles doses pour les céphalées des enfants et des adolescents. Mais, l’aspirine ne doit pas être utilisée pour traiter les maux de tête chez les enfants de moins de 15 ans. L’aspirine peut provoquer rarement le syndrome de Reye, une maladie rare mais mortelle, que les jeunes enfants peuvent développer.

Qu’est ce qui se passe lorsque mon enfant commence son traitement ?

Lorsque le médecin de votre enfant commence un programme de traitement, suivez les résultats en utilisant un journal des céphalées, et enregistrez la façon dont le programme de traitement fonctionne. Respectez les rendez-vous prévus de votre enfant afin que son médecin puisse suivre ses progrès et faire des changements dans le programme de traitement quand cela est nécessaire.

Comment les enfants grandissent avec leurs céphalées ?

Les maux de tête peuvent s’améliorer à force que votre enfant grandit. Elles peuvent disparaitre et revenir plus tard dans la vie. Au 1er cycle de l’école secondaire, beaucoup de garçons qui ont des migraines les gardent, mais chez les filles la fréquence des migraines est plus importante à cause des changements hormonaux. Les migraines ont trois fois plus de chances d’apparaitre chez les adolescentes filles que chez les garçons.

Débats, discussions et commentaires : 4 commentaires.

  1. bonjour
    moi j ai enfant de 2/5 il a un chiari de type 1 et je veux vraiment savoir .si la raisons des maux des tète de mon enfant mais cest surtout lorsque il fait des mouvement et aussi si il a de la gripe
    et aussu l’rsqu’il court
    je veux vraiment un reponse si il vous plait je vos attends

  2. bonjour à tous.
    voilà, mon fils souffre de migraines depuis l’année dernière.il est rentré 2 fois à l’hopital,où on lui a diagnostiqué des migraines de l’effort.il est sous traitement. mais je voudrai savoir quelque chose. avant ou après ses crises, il souffre énormément des jambes surtout des chevilles.au point de ne plus pouvoir marcher. les médecins ne répondent pas à ce sujet. alors si quelqu’un pouvait m’aider,ou m’expliquer, je serai heureuse. merci beaucoup

  3. Bonjour,

    Moi j’ai 10 ans et demi et j’ai mal a la tête presque tout les jours.Comment puis je me guérir sans médicaments?

  4. Bonjour,ma fille de 9ans fais des migraines 1fois par semaine, j’ai consulté plusieurs fois le médecin il me dit que c’est une migraineuse, elle est atteinte d’une surdité bilatérale est porte des implant cochléaire, quand elle a male à la tête elle est enléve.

Laissez un commentaire