Placenta prævia

Par
, Mise à jour le ,
image par default
image par default

Diagnostic du placenta praevia par l'échographie

Le placenta prævia est une complication de la grossesse où le placenta se développe sur la partie inférieure de l’utérus et qui couvre une partie voir la totalité de l’ouverture du col de l’utérus.

Le placenta est l’organe qui nourrit le développement du bébé dans l’utérus. Il est normalement inséré au fond de l’utérus ou sur l’une des faces du corps utérin. On ne peut pas parler de placenta prævia au 1er et au 2ème trimestre car le placenta peut ascensionner au troisième trimestre.

Facteurs favorisants le développement du placenta prævia ?

Pendant la grossesse, le placenta n’est pas fixe mais s’étend et se développe sur l’utérus; Au début de la grossesse, le placenta de basse altitude est très fréquent. Mais comme la grossesse progresse, la croissance de l’utérus devrait “tirer” le placenta vers le haut de l’utérus. Au cours du troisième trimestre, le placenta doit être près du sommet de l’utérus, en laissant l’ouverture du col libre pour la délivrance.

Parfois, le placenta reste dans la partie inférieure de l’utérus, couvrant partiellement ou totalement cette ouverture. C’est ce qu’on appelle un placenta prævia.

Le placenta prævia survient dans une grossesse sur 200. Il est plus fréquent chez les femmes qui ont:

  • Malformations de l’utérus.
  • Antécédents de plusieurs grossesses.
  • Grossesses multiples (jumeaux, triplés, etc.)
  • Une cicatrisation de la paroi utérine causée par des grossesses antérieures, des césariennes, chirurgie de l’utérus, ou des avortements

Les femmes qui fument ou qui ont leurs enfants à un âge plus avancé peuvent également avoir un risque accru de placenta praevia.

Quelles sont les causes du placenta prævia ?

Les causes et étiologies possibles du placenta prævia sont:

  • formation anormale du placenta
  • utérus anormal
  • placenta large
  • cicatrice au niveau de la muqueuse utérine (l’endomètre).

Quelles sont les différents types du placenta prævia ?

Il existe différents types de placenta  praevia en fonction de degré de couverture du col utérin :

  • Placenta marginal : le placenta est contre le col de l’utérus, mais il ne couvre pas le col utérin.
  • Placenta partiel: le placenta couvre une partie du col de l’utérus, mais il ne couvre pas l’ouverture.
  • Placenta complet: Le placenta recouvre complètement l’ouverture du col utérin.

Symptômes et manifestations du placenta prævia ?

Le principal symptôme du placenta prævia est le saignement, qui survient de façon soudaine, fait de sang rouge, indolore, qui se survient souvent près de la fin du deuxième trimestre ou au début du troisième trimestre. Dans certains cas, il peut survenir sous forme d’une hémorragie sévère. Le saignement peut cesser spontanément mais peut recommencer dans les jours ou les semaines suivants.

Le saignement peut être accompagné par des crampes utérines. Parfois le travail (début d’accouchement) commence quelques jours après les saignements. Toutefois, dans certains cas, le saignement ne peut se produire qu’après le début du travail.

Comment faire le diagnostic ?

Le gynécologue peut diagnostiquer un placenta prævia grâce à l’échographie. La plupart des cas de placenta prævia sont identifiées par une échographie pendant le suivi normal de la grossesse.

Quel est le traitement du placenta prævia ?

Le traitement du placenta praevia dépend de divers facteurs:

  • L’importance du saignement.
  • Si le bébé est suffisamment développé pour survivre en dehors de l’utérus.
  • Combien le placenta recouvre le col utérin.
  • La position du bébé.
  • Le nombre de naissances antérieures que la femme les a déjà eu.

Souvent, le placenta s’éloigne de l’ouverture du col avant l’accouchement.

  • Si le placenta se trouve près du col de l’utérus ou qu’il le couvre partiellement, la femme doit réduire ses activités et rester au repos sur le lit. Le  médecin conseille de ne pas avoir des relations, pas de tampons, et pas de douche vaginale. Rien ne doit être placé dans le vagin.
  • S’il y a un saignement, une hospitalisation est nécessaire avec une surveillance.
  • Si la femme a perdu beaucoup de sang, les transfusions sanguines peuvent être données. Des médicaments sont prescrits pour prévenir l’accouchement prématuré et afin d’aider la grossesse à continue à au moins jusqu’a 36 semaines. Au-delà de 36 semaines, l’accouchement du bébé peut être le meilleur traitement.

Les femmes avec un placenta prævia ont probablement besoin d’accoucher par césarienne.

Quel est le pronostic du placenta prævia ?

Le placenta prævia est le plus souvent diagnostiqué avant tout saignement. Une surveillance attentive de l’enfant et de la mère peut éviter de nombreux dangers importants.

Le plus grand risque est que les saignements sévères entrainent un accouchement prématuré, avant que les organes principaux, tels que les poumons, ne deviennent matures.

Quelles sont les complications possibles du placenta prævia ?

Les risques pour la mère, sont:

  • Les saignements majeurs (les hémorragies)
  • Etat de  choc.
  • Il y a aussi un risque accru d’infection, de caillots sanguins et de transfusions de sang nécessaires.

Les risques pour le fœtus sont :

  • La prématurité (nouveau né moins de 37 semaines de grossesse révolue).
  • Le bébé peut perdre du sang si le placenta se sépare de la paroi de l’utérus pendant le travail.

Quand communiquer avec un professionnel médical ?

Il faut appeler le médecin si la femme présente des saignements à n’importe quel moment de  grossesse. Le placenta prævia peut être dangereux pour la mère et son bébé.

Est-ce qu’on peut prévenir la survenue du placenta prævia ?

Le placenta prævia n’est pas évitable, il doit être pris en charge correctement pour éviter les complications possibles.

Placenta prævia
Cet article vous a-t-il plu ? Veillez S.V.P voter

Publié initialement le : vendredi 20 mai 2011
A propos de l'auteur