Eventration

Par
, Mise à jour le ,
image par default
image par default

Une éventration (ou hernie incisionnelle) est une hernie qui se développe sur le site d’une intervention chirurgicale ancienne sur le ventre.

Cela se produit parce que, pour une raison quelconque, les tissus ne se cicatrisent pas de façon suffisante pour restaurer leur résistance initiale.Cette partie constitue une zone de faiblesse de la paroi abdominal.

Une partie du contenu de l’abdomen (intestins, graisses) pousse a travers cette zone, constituant une tuméfaction anormale sur le ventre ; c’est l’hernie incisionnelle communément appelée Eventration.

Les éventrations peuvent se développer autour du nombril (ombilic), dans l’aine, ou dans tout endroit où il y a eu une incision chirurgicale.

Qui développe une éventration ?

Une éventration peut survenir après une chirurgie dans le ventre. La plupart du temps, il se produit le long d’une incision verticale (de haut en bas). Ce type d’hernie peut surtout se produire chez les personnes qui:

  • Sont en surpoids.
  • Les plus âgés.
  • Utilisent les stéroïdes.
  • Ayant des problèmes pulmonaires avant ou après la chirurgie.
  • Ont développé une infection de la plaie après la première intervention chirurgicale ou ayant subit plus d’une intervention sur le même site.
  • Ayant une constipation chronique.

Le temps entre l’opération et l’apparition de l’hernie est variable d’une personne a une autre, or, il peut être de plusieurs années comme il peut être de quelque mois.

Quel sont les signes et les symptômes d’une éventration ?

L’éventration apparaît comme une tuméfaction sur un site de cicatrice d’opération.

Cette tuméfaction peut disparaître en position couchée, et être plus visible en position debout.

L’éventration est habituellement indolore.

Mais elle peut être sensible et cause une douleur pendant tout type d’effort physique qui augmentent la pression dans l’abdomen, tels que soulever des objets lourds, la toux, ou de forcer pendant la défécation.

La taille de cette tuméfaction varie, il y a des éventration de grand volume comme il y a des petite éventration.

Une éventration peut augmenter en taille avec le temps.

D’autre symptômes peuvent signaler une complication plus grave : Ils comprennent la douleur intense, la nausée, les vomissements, et l’arrêt complet du transit digestif (selles et gaz absents).

Cela peut être causé par des segments de l’intestin qui sont coincés dans l’éventration, ces segments s’étrangle d’où l’appellation d’hernie étranglée.

L’hernie étranglé est une complication grave qui nécessite une intervention chirurgicale en urgence.

Comment le médecin diagnostique une éventration ?

L’Éventrations, comme la plupart des hernies, est visibles comme une tuméfaction qui est faciles pour un médecin de diagnostiquer.

Le médecin peut demander au patient de tousser doucement pendant qu’il examine son éventration.

En outre, le médecin peut demander au patient de se coucher et l’examine de nouveau.

Des radiographies, une échographie ou parfois un scanner ou une IRM sont utiles pour confirmer qu’il s’agit bien d’une éventration et pas d’autre chose.

Parfois le diagnostique est fait à raison d’une complication ; l’hernie étranglée.

En quoi consiste le traitement d’une éventration?

Beaucoup de patients souhaitent réparer leur éventration chirurgicalement parce qu’ils la considèrent inesthétiques ou gênante.

Autres préfère les méthodes conservatrice par compression avec une gaine ou ceinture, sachant que ça ne constitue pas un traitement. Cette méthode peut être conseillée en attente d’une intervention chirurgicale.

Dans tout les cas le médecin doit être consulté pour discuter les options de traitement.

Il y a deux types de traitement chirurgicale, chirurgie ouverte et chirurgie cœlioscopique (laparoscopique).

Le médecin conseillera la meilleure méthode pour réparer l’éventration.

Avant l’opération :

Certains mesures sont nécessaire avant l’opération, comme l’arrêt de toute médication qui affecte la coagulation du sang (les anti vitamine K, aspirine).

Le médecin peut demander au patient d’agir sur les facteurs qui favorisent la mauvaise cicatrisation, les plus importants sont: Obésité, problèmes de prostate, la toux chronique ou la constipation.

Déroulement de l’opération :

1) Chirurgie Cœlioscopique

C’est le type d’opération idéal et le plus pratiqué.

La plupart de ces opérations sont effectuées sous anesthésie générale.

Le chirurgien réalise des petites incisions (généralement trois ou quatre), chaque incision est de 01 centimètre et cela pour minimiser le risque de se heurter à d’autres organes.

Un laparoscope (un tube long et mince avec une caméra sur son bout) est inséré à travers l’in de ces incision. La caméra du laparoscope est attachée a un moniteur pour permettre au chirurgien de visualiser la hernie de l’intérieur.

D’autres instruments seront introduits par les autre incisions pour enlever tout le tissu cicatriciel, et d’insérer une plaque synthétique sur la zone faible pour la reforcé.

Cet plaque est fixée au centre de la zone faible en prenant relais les tissus solides de la paroi abdominale.

Il y a plusieurs avantages de ce type de chirurgie, y compris une récupération plus rapide, et la durée d’hospitalisation plus courte, moins de douleurs, ainsi qu’un risque d’infection et de récidive significativement réduit.

Habituellement, les patients rentrent chez eux dans les 24 heures après la réparation, avec un retour plus rapide à l’activité normale.

2) Chirurgie ouverte :

Cette méthode est de plus en plus moins utilisé, elle consiste à faire une incision au dessus de l’éventration, élimination du tissu cicatriciel et de placer une plaque synthétique pour renforcer la paroi de l’abdomen.

Ce type de chirurgie nécessite plus de temps de récupération et d’hospitalisation.

Après l’opération :

Toute la douleur que le patient pourra avoir sera contrôlée par des médicaments par voie orale ou intraveineuse.

À domicile

  • Le patient sera demandé d’éviter les gestes qui augmente la pression sur la plaie, par exemple : le port d’objets lourd, les sports violents.
  • Le patient peut marcher comme il le souhait, mais sans beaucoup d’effort.
  • Il peut manger comme il le souhaite. Mais de préférence son alimentation doit inclure beaucoup de fibres et de liquides pour prévenir la constipation.
  • Le retour au travail doit être discuter avec le médecin.

Complications possibles après l’opération:

Les complications qui surviennent après cette opération sont rare, mais peuvent inclure :

  • La douleur.
  • Un saignement ou un hématome sur le site de la réparation est toujours possible. Dans ce cas, une ré-intervention est peut être nécessaire.
  • Une infection sur le site de la réparation est toujours possible. Si cela arrive, cela peut nécessiter un traitement chirurgical ou u traitement par des antibiotiques.
  • Comme pour toute réparation une hernie, il y a un faible risque de récidive de l’éventration. Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles une récidive de l’éventration peut se produire, surtout si le facteur causale n’est pas traité (par exemple une constipation chronique, ou une toux chronique).
Eventration
3 (60%) 1 vote

Publié initialement le : mardi 29 mars 2011
A propos de l'auteur
Dr. Bouazid Iskandar

Le Dr. Bouazid Iskandar est un médecin algérien résident en Chirurgie Pédiatrique. Rédacteur sur le site Comment guérir depuis

    • VALENTIN 15 juin 2011 à 11 h 07 min

      Bonjour,

      Est-ce qu’une grossesse peut avoir lieu après une éventration? Si oui, combien de temps après l’opération une grossesse est envisageable?
      Merci pour votre réponse.

      Répondre
    • laporte 24 septembre 2011 à 17 h 53 min

      quand on a eté opérée d’une éventration,le 8 septembre 2011, a quel moment je peux reprendre mon travail, étant donné que je fais un travail physique, que je suis agent d’entretien. Merci avous. Cordialement.

      Répondre
    • perrachon 27 janvier 2013 à 0 h 34 min

      après une nephrectomie totale en aout 2007, mon mari en est a sa troisième éventration.
      la dernière entervention a eu lieu le 19 novembre 2012.
      pour les deux premières éventrations c’est son urologue qui l’a opéré, mais il souffrait en permanence de douleurs intenses.
      pour la troisième eventration nous avons consulté un specialiste en clinique, qui a remis une plaque, mais aujourd’hui après 2 mois il souffre toujours énormément, il est sous dafalgan en permanence mais sans grands résultats, il ne peut pas beaucoup marcher, en fait il ne fait rien ,il a trop mal, est ce qu’on peut espérer une amélioration ?
      merci beaucoup

      Répondre
    • marie 6 février 2013 à 2 h 10 min

      Bonjour,

      bonjour,moi j’ai été opérée le 15 janvier dernier et j’ai préféré une coellioscopie,je porte une gaine-corset qui me gene et me fais mal,au bout de 3 semaines j’ai encore des douleurs surtout sur le coté ou était l’eventration,le chirurgien m’a posé un filet car l’eventration etait ouverte de 4 cm,aimerai avoir des avis de personnes ayant eu ceproblème.Je pensais qu’après l’opération je me remettrai assez vite,pas trop le cas et surtout avec cette douleur,je revois le chirurgien le 18 février.

      Répondre
    • segura urios louisette 8 février 2013 à 0 h 03 min

      Bonjour,j ai une eventration haute basse diabedique je ne fabrique plus mes hematite pulmonie aptenee du sommeil oxigene avec paralesie

      Répondre
    • fonters 27 avril 2013 à 8 h 31 min

      Bonjour,
      après 2 mois d’hospitalisation pour une simple intervention de descente de vessie c’est à dire perforation de l intestin grêle, intervention pour une stomie, infection pulmonaire 4 jours de coma provoqué, 4 mois avec la stomie, hospitalisation pour rétablir la continuité, 5 jour d hopital me voila de nouveau confronté a une nouvelle intervention pour une hernie abdominale combien de temps peut-on pratiquer l’intervention après tout ces problèmes à savoir 15 kg de moins merci de me répondre y a t-il un risque de stomie?

      Répondre
    • Ann-Sophie 16 octobre 2013 à 14 h 18 min

      Bonjour,

      J’ai subi une chirurgie du à une hernie incisionnelle au niveau de la plaie de ma cesarienne et je voulais savoir si il y avait des risque pour une futur grossesse et après combien de temps il n’y a plus de danger pour que je retombe enceinte ?

      Merci!

      Répondre
    • Dr. Deb 22 octobre 2013 à 18 h 43 min

      @Sophie: danger de tomber enceinte non, si le point de faiblesse (on parle d’éventration) est rétablie rien de grâve mais dépend de quelle d’incision faite lors de la césarienne.

      Répondre
    • virginie 18 février 2014 à 14 h 14 min

      Bonjour,j ai 4 enfants et je suis ligaturer,j ai eu un bypass puis en septembre 2011 une eventration,je souhaite me faire reoperer pour retomber enseinte quels risque y a t ils,merci

      Répondre
    • kheyi 24 février 2014 à 22 h 48 min

      Bonjour,voila deux que j’ai était opérée d’une hernis ombilicale le chirurgien m’a posé une plaque de 20 cm sur 10 cm de hauteur depuis cette opération je souffre le martyre douleurs diffusent dans tous le ventre géne respiratoire je ne c’est pas quoi faire.

      Répondre
    • Rahila Moussa 4 février 2015 à 0 h 09 min

      Bonjour,

      G trois cesarienne dont la derniere en 2013 et g eu une eventration a un endroit de la cicayrice,apres lintervention meme pa deux moi g me retrouve avec de douleur aux endroit non touches,que doi je fair?g sens que d la cicatrice a l’ombril c’est loourd.merci

      Répondre
      • Dr. Abdelouaheb Farhi Dr. A. Farhi 4 février 2015 à 18 h 04 min

        @Moussa: il faut consulter bien sure ça peut être une éventration ou une hernie de la ligne blanche (suite à la grossesse).

    • colliard raaymond 9 août 2015 à 12 h 28 min

      Bonjour, j’ai une eventration diagnostiquée depuis 4 ans. mais depuis quelques mois un creux s’est formé autour de mon nombril et depuis 2 ou trois jours je ressens une légère douleur abdominale. j’ai 82 ans et j’ai très peur de l’opération. Quels sont les risques encourus ?
      J’ai une BPCO, de l’emphysème et je uis sous Préviscan

      Répondre
    • sassou 17 août 2015 à 15 h 34 min

      Bonjour,j ai eu une operation de reconstruction mammaire tram donc j ai ete opere au ventre il ya 7mois maintenant j ai une evenntration qui me gene beaucoup quoi faire s v p

      Répondre
    • aminata touré 31 octobre 2015 à 22 h 33 min

      Bonjour,
      j’ai subit quatre operation (la 1ere le kyste, 2eme cesarienne, 3eme suite eventration, 4eme reparation) alors que je souhaite avoir un bb. ts ces intervation sont ils bon pour mon organisme???

      Répondre
    • bill 26 janvier 2016 à 12 h 02 min

      Bonjour,jai ete operai d une eventration ils m ont mi une plaque mais sa fai un moi que jai toujour une bosse moin volumineu j espere que sa partira quelqun peu m espliquer merci

      Répondre
    • Khaled 10 avril 2016 à 8 h 10 min

      Bonjour,
      J’ai 42 ans, Jai une eventration sans gene, issu d’une peritonite appendiculaire (juin 2010), et j ai aussi une monolithiase vesiculaire (j’ai eu 2 fois de crises et 2 cholycistes). Ma question est : est ce que je fais 2 interventions traiter l’eventration et enlever la vesocule ou faire 1 une intervention (enlever la vesicule le plus urgent). J ai eu 2 avis , je ne sais pas quoi faire.
      Merci de me repondre.

      Répondre
    • bauer 1 mai 2016 à 11 h 01 min

      Bonjour,j ai ete operé le 1er avril de deux eventratios hier apres avoir porté un pack de coka au gros volume j ai eu une douleur au ventre et la mal la tete et je tourne est ce a voir avec le faites d avoir porté? merci de me répondre

      Répondre
    • kerkache 5 mai 2016 à 12 h 24 min

      Bonjour, cela fera 38jours depuis que j’ai subi une intervention chirurgicale(laparotomie) suite à une eventration cicatricielle et à une autre ombilicale et suite auquelles une plaque
      m’a était placée je. soufre de petites douleurs mais bon je me fais avec mais mes soucis sont qd j’aurai une activité normale je suis tjrs en arret de travail et aujourd’hui j’ai commencé à pprter une ceinture de contention est ce que je doid dormir avec ou la portet juste pendant la journée. cordialement et merci

      Répondre
      • Ludivine 16 mai 2016 à 21 h 29 min

        Bonjour, opérée jeudi de la même chose le chirurgien ma dis de porter la ceinture jour et nuit pendant 15jours puis que la journée les 15jours suivant

      • kerkache 30 mai 2016 à 21 h 53 min

        Bonjour,merci Ludivine bon rétablissement; vous avez ce 28/05/2016 j’aurai 03 mois depuis mon opération et je sens toujours une gêne lors d’un effort je retrouve plus mon dynamisme précédent j’ai des douleurs au ventre; mon chirurgien dit que c’est normal car j’ai une plaque de 30x30cm, même au lit je ne peux me retourner à l’aise, est ce normal. SVP si c’est possible de vous renseigner auprès de votre médecin; merci beaucoup.

      • danielle 1 octobre 2016 à 9 h 59 min

        Bonjour,après un cancer du colon j’ai été opérée plusieurs fois en 2015 et à la suite de cela j’ai eu plusieurs éventrations. le chirurgien a décidé de me mettre une plaque 30×40 le 8 juin 2016 et ensuite j’ai fait un lymphodème ou lymphocèle c’est à dire que j’ai le ventre gonflé comme une femme enceinte de 7/8 mois. je ne dois rien porté et j’ai dû mettre une ceinture jour et nuit pendant 3 mois après 4 mois j’ai eu l’autorisation de la défaire pour la nuit. Mon ventre ne dégonfle pas très vite et il est très lourd et c’est très fatiguant car j’ai 71 ans, et je ne sais pas combien de temps cela va durer
        est-ce que quelqu’un a eu la même chose que moi? merci de me donner des infos

    • LEBRETON 16 octobre 2016 à 14 h 38 min

      Bonjour,j’ ai été opéré en 2008 d’ une oesophagectomie par voie cœlioscopique,en 2015 je fais une éventration de 14 cm ça a été recousu sans plaque ni filet, aujourd’ hui je refais une éventration de 5 cm je dois retourner voir le chirurgien qui m’ a opéré, que doit je lui demander? j’ ai une reconnaissance MDPH datant de 2008 qui se termine en dec 2016,pour protéger ma santée que doit je lui demander ? merci pour votre réponse.

      Répondre
    • Jacques Plompteux 22 mars 2017 à 21 h 59 min

      Bonjour Docteur,
      J’ai lu votre article avec beaucoup d’intérêt. En effet, mon épouse doit subir cette opération la semaine prochaine. Ceci dit, sans vouloir vous critiquer, j’ai détecté de nombreuses fautes. Je suis professeur de français et je me fais un plaisir de vous renvoyer votre texte corrigé. J’espère ainsi vous être utile.

      Eventration
      Par Dr. Bouazid Iskandar , le mardi 29 mars 2011. Mise à jour dimanche 22 novembre 2015
      Classé dans: Gastro-entérologie
      Une éventration (ou hernie incisionnelle) est une hernie qui se développe sur le site d’une intervention chirurgicale ancienne sur le ventre.
      Cela se produit parce que, pour une raison quelconque, les tissus ne se cicatrisent pas de façon suffisante pour restaurer leur résistance initiale. Cette partie constitue une zone de faiblesse de la paroi abdominale.
      Une partie du contenu de l’abdomen (intestins, graisses) pousse à travers cette zone, constituant une tuméfaction anormale sur le ventre; c’est l’hernie incisionnelle communément appelée éventration.
      336×280, commentguerir_01

      Annonce fermée par
      Bloquer l’annonce

      Les éventrations peuvent se développer autour du nombril (ombilic), dans l’aine ou dans tout endroit où il y a eu une incision chirurgicale.
      Qui développe une éventration ?
      Une éventration peut survenir après une chirurgie dans le ventre. La plupart du temps, il se produit le long d’une incision verticale (de haut en bas). Ce type d’hernie peut surtout se produire chez les personnes qui:
      • sont en surpoids.
      • les plus âgées.
      • utilisent les stéroïdes.
      • ont des problèmes pulmonaires avant ou après la chirurgie.
      • ont développé une infection de la plaie après la première intervention chirurgicale ou ayant subi plus d’une intervention sur le même site.
      • Souffrent d’une constipation chronique.
      Le temps entre l’opération et l’apparition de l’hernie est variable d’une personne à l’autre. Or, il peut être de plusieurs années comme il peut être de quelque mois.

      Quel sont les signes et les symptômes d’une éventration ?
      L’éventration apparaît comme une tuméfaction sur un site de cicatrice d’opération.
      Cette tuméfaction peut disparaître en position couchée et être plus visible en position debout.
      L’éventration est habituellement indolore.
      Mais elle peut être sensible et causer une douleur pendant tout type d’effort physique qui augmente la pression dans l’abdomen, tels que soulever des objets lourds, tousser ou forcer pendant la défécation.
      La taille de cette tuméfaction varie: il y a des éventrations de grand volume comme il y a des petite éventrations.
      Une éventration peut augmenter en taille avec le temps.
      D’autre symptômes peuvent signaler une complication plus grave : Ils comprennent la douleur intense, la nausée, les vomissements et l’arrêt complet du transit digestif (selles et gaz absents).
      Cela peut être causé par des segments de l’intestin qui sont coincés dans l’éventration. Ces segments s’étranglent, d’où l’appellation d’hernie étranglée.
      L’hernie étranglée est une complication grave qui nécessite une intervention chirurgicale en urgence.

      Comment le médecin diagnostique-t-il une éventration ?
      L’éventration, comme la plupart des hernies, est visible comme une tuméfaction qui est facile pour un médecin de diagnostiquer.
      Le médecin peut demander au patient de tousser doucement pendant qu’il examine son éventration.
      En outre, le médecin peut demander au patient de se coucher et l’examine de nouveau.
      Des radiographies, une échographie ou parfois un scanner ou une IRM sont utiles pour confirmer qu’il s’agit bien d’une éventration et pas d’autre chose.
      Parfois le diagnostic est fait à raison d’une complication; l’hernie étranglée.

      En quoi consiste le traitement d’une éventration?
      Beaucoup de patients souhaitent réparer leur éventration chirurgicalement parce qu’ils la considèrent comme inesthétique ou gênante.
      D’autres préfèrent les méthodes conservatrices par compression avec une gaine ou ceinture, sachant que ça ne constitue pas un traitement. Cette méthode peut être conseillée en attente d’une intervention chirurgicale.
      Dans tout les cas, le médecin doit être consulté pour discuter les options de traitement.
      Il y a deux types de traitement chirurgicaux, : la chirurgie ouverte et la chirurgie cœlioscopique (laparoscopique).
      Le médecin conseillera la meilleure méthode pour réparer l’éventration.

      Avant l’opération :
      Certains mesures sont nécessaires avant l’opération, comme l’arrêt de toute médication qui affecte la coagulation du sang (les anti-vitamines K, l’aspirine).
      Le médecin peut demander au patient d’agir sur les facteurs qui favorisent la mauvaise cicatrisation. Les plus importants sont: l’obésité, les problèmes de prostate, la toux chronique ou la constipation.

      Déroulement de l’opération :

      1) Chirurgie Cœlioscopique
      C’est le type d’opération idéal et le plus pratiqué.
      La plupart de ces opérations sont effectuées sous anesthésie générale.
      Le chirurgien réalise des petites incisions (généralement trois ou quatre).Chaque incision est de 01 centimètre et cela pour minimiser le risque de se heurter à d’autres organes.
      Un laparoscope (un tube long et mince avec une caméra sur son bout) est inséré à travers l’une de ces incisions. La caméra du laparoscope est attachée à un moniteur pour permettre au chirurgien de visualiser la hernie de l’intérieur.
      D’autres instruments seront introduits par les autre incisions pour enlever tout le tissu cicatriciel et insérer une plaque synthétique sur la zone faible pour la renforcer.
      Cet plaque est fixée au centre de la zone faible en prenant en relais les tissus solides de la paroi abdominale.
      Il y a plusieurs avantages à ce type de chirurgie, une récupération plus rapide et une durée d’hospitalisation plus courte, moins de douleurs, ainsi qu’un risque d’infection et de récidive significativement réduits.
      Habituellement, les patients rentrent chez eux dans les 24 heures après la réparation, avec un retour plus rapide à l’activité normale.

      2) Chirurgie ouverte :
      Cette méthode est de plus en plus moins utilisée. Elle consiste à faire une incision au-dessus de l’éventration, avec élimination du tissu cicatriciel et placement d’une plaque synthétique pour renforcer la paroi de l’abdomen.
      Ce type de chirurgie nécessite plus de temps de récupération et d’hospitalisation.

      Après l’opération :
      Toute la douleur que le patient pourra ressentir sera contrôlée par des médicaments par voie orale ou intraveineuse.
      À domicile
      • On demandera au patient d’éviter les gestes qui augmentent la pression sur la plaie, par exemple le port d’objets lourd ou les sports violents.
      • Le patient peut marcher comme il le souhaite, mais sans beaucoup d’effort.
      • Il peut manger comme il le souhaite. Mais de préférence son alimentation doit inclure beaucoup de fibres et de liquides pour prévenir la constipation.
      • Le retour au travail doit être discuté avec le médecin.

      Complications possibles après l’opération:
      Les complications qui surviennent après cette opération sont rares, mais peuvent inclure :
      • La douleur.
      • Un saignement ou un hématome sur le site de la réparation, qui est toujours possible. Dans ce cas, une noiuvelle intervention est peut- être nécessaire.
      • Une infection sur le site de la réparation est toujours possible. Si cela arrive, cela peut nécessiter un traitement chirurgical ou un traitement par antibiotiques.
      • Comme pour toute réparation d’une hernie, il y a un faible risque de récidive de l’éventration. Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles une récidive de l’éventration peut se produire, surtout si le facteur causal n’est pas traité (par exemple une constipation chronique, ou une toux chronique).

      Répondre
    • mmi 10 mai 2017 à 0 h 47 min

      Bonjour,

      Je poso une plaque éventration de puis 2010 les dimantion 15*30 cm esque je peux être enceinte avec cette plaque son risque?et quelle es le risque? Le médecin ma dis impossible d’avoires des enfants vu que le bébé n’as pas l’espace pour grandit ? Es que c vrais ?

      Répondre
    • Ons 12 septembre 2017 à 17 h 57 min

      Bonjour,

      Ma mere a ete opere ya un mois suite a une eventration et on la mis une plaque de 30×30 cm
      Tout aller bien sauf dans la phase de post opertaion et apres 2 semaines un liquide rosè na cesse de s ecouler.ce liquide a commence lorsque le chirurgien a ouvert un point de suture le dernier en bas cela fe 20 jours que le liquide secoule sans cesse et 1 jour sur 2 le chirrugien lui change de pansement.
      Est ce normal? Est c du a quoi? Comment ca va rester?dois je consulter un autre dr?
      Merci de me repondre

      Répondre
    • Rosny 8 octobre 2017 à 18 h 07 min

      Bonjour,
      J ai été opéré d une arthrodese du a une scholiose de naissance et ensuite la pose de cage afin de consolider le travail qui a ete effectue au prealable en passant par l abdomen côté gauche et c était fait en 2015. A ce jour au niveau de l abdomen gauche j ai une eventration
      donc je dois me faire operer ? Sur le scanner on constate 5 cm d eventration.Merci de votre Aide pour me donner votre avis concernant la consolidation ? Les douleurs ? La durée de l arrêt maladie ? La reprise du sport ? La reprise du travail et dans quelle conditions ? Je suis très inquiété et angoissée . J ai besoin de votre Aide si précieuse.

      Répondre
    • Weiler 12 janvier 2018 à 20 h 47 min

      Bonjour,

      J’ai 73 ans eventration déjà operer 6 fois avec une infection purulent infirmière fait 3fois par semaine un lavage au cl orure de sodium

      Répondre
    • chupin 26 mai 2018 à 21 h 56 min

      Bonjour,
      Je suis un patient de 56 ans et j’ai subis plusieurs éventrations et notamment une en janvier 2017 qui m’a fait rentré en urgence pour infection d’abcès inflammatoire 15 jours après et qui s’est révélé être une infection nosocomiale. J’ai eu des soins de méchage pendant plus de 3 mois car la plaie ne se refermait pas. J’ai passé depuis plusieurs échographies pour douleur, dont la dernière en date du 24 mai 2018 démontre une nouvelle éventration sur la ligne médiane, sur l’ancien trajet de drainage. Cette fois le chirurgien me signale qu’avec mes antécédents, il faut cette fois mettre une grande plaque pariétale. Pour le moment, j’ai refusé car j’ai très peur de cette intervention. Est ce que cela est conseillé et est ce douloureux en post opératoire et pendant combien de temps ? puis je vivre sans cette opération ? Quels sont les risques encourus ? Cordialement.

      Répondre