Anémie ferriprive

Par
, Mise à jour le ,
image par default
image par default

L’anémie est une diminution du nombre de globules rouges ou c’est la diminution du nombre d’hémoglobine contenu dans chaque globule rouge.

Dans les deux cas, une diminution de la quantité d’oxygène transportée dans le sang

Le fer est nécessaire pour la production de l’hémoglobine. L’anémie causée par un déficit de fer est appelée anémie ferriprive.

Quelles sont les causes de l’anémie ferriprive?

Un régime alimentaire normal et équilibré contient généralement suffisamment de fer pour les besoins du corps. Une diminution du taux de fer dans l’organisme entraîne une anémie qui peut résulter de diverses causes. On peut citer :

  • Périodes menstruelles lourdes : L’anémie est fréquente chez les femmes de tout âge présentant des règles abondantes. Environ 1 femme sur 10 sera anémique à un certain moment en raison des règles trop abondantes. La quantité de fer prise peut être insuffisante pour remplacer le fer perdu dans le sang pendant chaque période. Ayant des règles abondantes ne conduit pas toujours à l’anémie mais elle est plus susceptible de se développer si ya association entre menstruations abondantes et une alimentation pauvre en fer.
  • Grossesse : la femme enceinte a plus besoin de fer car son bébé prend ses besoin d’elle. L’anémie est fréquente chez les femmes enceintes. Elle est plus susceptible de développer au cours de la grossesse si le régime alimentaire est pauvre en fer.
  • La mauvaise absorption du fer : Certaines affections intestinales conduisent à une mauvaise absorption des aliments, y compris le fer, on peut citer la maladie cœliaque comme exemple.
  • hémorragie intestinale: Plusieurs affections de l’intestin peuvent entraîner des saignements dans l’intestin. Parfois, cela est soudain par exemple, après un ulcère duodénal.
  • certains  Médicaments: Certains médicaments comme l’aspirine et les anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’ibuprofène, le naproxène, le diclofénac peuvent entrainer un saignement de l’intestin parce qu’ils irritent la muqueuse de l’estomac qui peuvent provoquer des hémorragies.
  • Saignement du rein: dans certaines maladies du rein ou de la vessie il y a une hématurie (sang qui passe dans les urines) et toutefois elle peut causer une anémie.
  • Les facteurs alimentaires: Un régime alimentaire pauvre en fer est parfois la cause de l’anémie ferriprive. Un régime alimentaire restreint comme un régime végétarien ne contient suffisamment de fer.
    Les régimes alimentaires traditionnels dans certaines parties du monde contiennent un taux élevé de produits chimiques tels que les phytates et les polyphénols ; par exemple, certains types de pains sans levain (comme chapatis) peuvent contenir un taux élevé de phytates, et le thé peut contenir un taux élevé de polyphénols. Donc, si vous mangez beaucoup de ces aliments, elles peuvent conduire à une carence en fer. Par exemple, dans certaines régions de l’Inde, où le pain chapatis est un aliment de base, l’anémie ferriprive est très fréquente.
  • Ankylostomiase: c’est une infection parasitaire due à des vers. Cette infection intestinale est la cause la plus fréquente de l’anémie ferriprive dans le monde entier. Le ver se nourrit du sang à l’intérieur de l’intestin.

Quels sont les symptômes de l’anémie ferriprive?

  • Les symptômes courants sont dus à la diminution de la quantité d’oxygène dans le corps. Il s’agit notamment de: la fatigue, le malaise, et l’essoufflement.
  • Les autres symptômes incluent: des maux de tête, des palpitations, une altération du goût, des maux de bouche et des bourdonnements dans les oreilles (acouphènes).
  • Pâleur des téguments.
  • Divers autres symptômes peuvent se développer, en fonction de la cause de l’anémie (voir ci-dessous).

Quelles sont Les complications possibles de l’anémie ferriprive?

Des complications peuvent se développer si l’anémie est grave et n’est pas traitée. Par exemple : les ongles deviennent fragiles et cassants, l’insuffisance cardiaque et perte de cheveux. Les infections seront plus susceptibles d’apparaître, car le manque de fer peut affecter le système immunitaire.

L’anémie pendant la grossesse augmente le risque de complications chez la mère et le bébé. Par exemple, il ya un risque accru d’avoir un bébé de faible poids à la naissance, ce qu’on appelle bébé prématurés, de dépression postnatale, et de diminution des réserves en fer chez le bébé qui peut éventuellement conduire à l’anémie chez le nouveau-né.

Comment l’anémie ferriprive est-elle diagnostiquée?

Un test sanguin peut confirmer l’existence d’une anémie. Ce test est appelé la numération formule sanguine (NFS). Pour ce test, l’échantillon de sang est mis dans une machine qui automatiquement:

  • Compte le nombre de globules rouges, de globules blancs et des plaquettes par ml de sang.
  • Mesure la taille des globules rouges et calcule leur taille moyenne.
  • Calcule la proportion des globules rouges dans le sang ce qu’on appelle l’hématocrite.
  • Mesure la quantité d’hémoglobine dans les globules rouges.

Ce test peut déterminer la présence d’anémie, et donne souvent une idée sur la cause de l’anémie. Toutefois, comme il ya beaucoup de différentes causes de l’anémie, la NFS ne peut pas toujours déterminer la cause réelle de l’anémie.

Par conséquent, faut réaliser un autre test de sang pour confirmer que la cause de l’anémie est due à un manque de fer. Un test sanguin qui mesure une protéine appelée la ferritine peut être fait. Le taux de cette protéine reflète généralement la réserve totale en fer dans l’organisme. Un taux bas indique habituellement un déficit en fer. (Cependant, le test est parfois difficile à interpréter si ya une infection ou une inflammation, car le taux de ferritine peut être élevé même en cas d’une carence en fer.)

Ai-je besoin d’autres tests?

Il est important de trouver la cause de la carence en fer. Par exemple, l’anémie est fréquente pendant la grossesse, et chez les femmes ayant des règles abondantes. Dans ces situations, aucun autre test supplémentaire n’est nécessaire. Toutefois, d’autres tests peuvent être demandés si la cause n’est pas évidente. Chaque cas est différent de l’autre et c’est votre médecin qui décide si vous avez besoin d’autres tests ou non.

Les tests qui peuvent être conseillé incluent:

  • Un examen qui vise à voir si ya une hémorragie interne. Il peut être conseillé, même si vous n’avez pas de symptômes gastro-intestinaux, en particulier chez les personnes âgées. Les tests peuvent inclure la recherche dans l’estomac avec un télescope spécial (endoscopie), la vérification du rectum et du côlon peut également être conseillé qui se fait à l’aide d’un télescope spécial (sigmoïdoscopie ou colonoscopie). Il est parfois fait par un scanner de l’abdomen.
  • Un examen sanguin spécialisé peut être fait si la maladie cœliaque est la cause présumée.  Parfois, une biopsie (petit échantillon) de la muqueuse de l’intestin peut également être prise pour diagnostiquer la maladie cœliaque.
  • Si vous étiez récemment dans une région tropicale, un échantillon de selles peut être vérifié pour écarter l’ankylostome.
  • . D’autres tests peuvent être avisés si la cause n’est pas encore claire.

Quel est le traitement de l’anémie ferriprive?

Des comprimés de fer sont habituellement prescrits pour corriger l’anémie. D’autres traitements peuvent être conseillés en fonction de la cause sous-jacente.

Les comprimés de fer :

Différents types de médicaments de fer sont disponibles qu’il s’agit soit de comprimés de fer doit de sirop, votre médecin vous en conseillera un. La durée du traitement varie en fonction de la gravité de l’anémie. Un test sanguin après quelques semaines va montrer si le traitement est efficace ou non. L’absorption du fer dans votre corps peut être augmentée en buvant du jus d’orange avec les comprimés de fer.

Une fois le taux du fer dans le sang est revenu à la normale, vous devez continuer à le prendre pendant au moins trois mois en plus. Cela permettra d’assurer la récupération des réserves de fer dans votre corps. Une NFS doit être faite après cette période, puis après des intervalles réguliers pour assurer que vous n’avez pas tombé anémique de nouveau.

Quels sont les effets secondaires de la prise de fer ?

Les effets secondaires de la prise de fer peuvent se produire chez certaines personnes à type de constipation, de nausées, des maux d’estomac, ou de la diarrhée.

Quels sont les conseils pour diminuer les effets secondaires de comprimé de fer ?

  • Prenez les comprimés de fer avec les repas car ces derniers diminuent l’absorption du fer.
  • Prenez une dose plus faible, mais une durée plus longue sera nécessaire pour corriger l’anémie.
  • Buvez beaucoup de liquides en cas de constipation.

Les  comprimés de fer peuvent colorer vos selles en noir. Ceci est normal.

N’oubliez pas de conserver les comprimés de fer à la portée des enfants. Une surdose de comprimés de fer peut être très dangereuse chez les enfants (qui peuvent penser qu’ils sont les sucreries).

Anémie ferriprive
Cet article vous a-t-il plu ? Veillez S.V.P voter

Publié initialement le : mardi 14 décembre 2010
A propos de l'auteur
    • Jen 6 octobre 2016 à 20 h 04 min

      Bonjour,

      Voilà sa fait 2 mois je suis anémié mon taux est revenu a la normale 12,2 mais j’ai toujours les symptômes est ce normal? perte de poids perte d’appétit étourdissement fatigue merci

      Répondre