Hydrocéphalie

Par
, Mise à jour le ,
image par default
image par default

L’hydrocéphalie est définie par l’accumulation du liquide céphalo-rachidien dans les cavités du cerveau due à un obstacle au niveau des voies d’écoulement de ce liquide (3ème ventricule, aqueduc de Sylvius…) entrainant une dilatation des ventricules (cavités) cérébraux.

Quel est le mécanisme de formation des hydrocéphalies ?

Le liquide céphalo-rachidien se forme dans les cavités du cerveau (ventricules) et il est de l’ordre de 20 cc/heure, il se forme par les plexus choroïdes dans les ventricules latéraux (cavités creusées dans le cerveau) puis il rejoint le 3ème ventricule par le trou de Monro, traverse l’aqueduc de Sylvius pour atteindre le 4ème ventricule de là il rejoint par les trous de Magendi les espaces sous arachnoïdiens ; espaces compris entre l’arachnoïde et la pie mère (ces derniers constituent avec la dure mère les feuillets du méninge qui l’enveloppe du système nerveux). Dans les espaces sous-arachnoïdiens le liquide céphalo-rachidien constitue des citernes et il va être résorbé au niveau de villosités arachnoïdiennes des sinus veineux crâniens (ces sinus qui assurent la vascularisation veineuse du cerveau et qui sont situés au niveau de la base du crane).

L’hydrocéphalie se constitue s’il y a une perturbation de l’un des trois mécanismes de formation du liquide céphalo-rachidien (formation, circulation et absorption) ou les trois ensembles.

  • L’augmentation de la sécrétion du liquide céphalo-rachidien se voit lors des tumeurs du plexus choroïde (papillome secrétant).
  • Le blocage de sa circulation est le facteur essentiel pour la formation d’hydrocéphalie, il se fait par un processus expansif qui siège au niveau des ventricules et/ou les citernes.
  • Un défaut d’absorption peut se voir dans différents cas.

Quels sont les symptômes de l’hydrocéphalie ?

Les symptômes chez l’adulte : comme le crane de l’adulte est inextensible, il va masquer la distension des cavités.

  • Maux de tête
  • Vomissements/Nausée
  • Augmentation de la pression intracrânienne
  • écart à la baisse des yeux c’est le signe du coucher de soleil
  • Mauvaise coordination
  • Troubles de la marche
  • L’incontinence urinaire
  • Somnolence
  • Irritabilité
  • Changements de personnalité
  • La perte de mémoire

Les symptômes chez les nourrissons:

  • L’augmentation du périmètre crânien
  • Tête élargie
  • Augmentation de la pression du liquide céphalorachidien
  • Cuir chevelu Transparent et lisse
  • Front bombé
  • Fontanelles éminents
  • Convulsions
  • Réflexes anormaux
  • Rythme cardiaque ralenti
  • Ralentissement du rythme respiratoire
  • Faiblesse
  • Les problèmes de vision
  • Détérioration mentale progressive s’il n’est pas traité
  • Atrophie cérébrale si non traitée
  • Coordination motrice régressive

Quelles sont les causes de l’hydrocéphalie ?

Les princiales causes des hydrocéphalies sont :

  • Malformation congénitale
  • Traumatisme crânien
  • Méningites
  • Tumeurs cérébrales
  • Hémorragie intraventriculaire
  • Toxoplasmose congénitale

Quels sont les examens à faire en cas d’hydrocéphalie ?

En cas d’hydrocéphalie, il faut faire certains examens paraclinqiues :

  • Radiologie simple du crane
  • Electro-encéphalogramme
  • Echographie transfontanelle : montre la dilatation des ventricules
  • Scanner cérébral : montre la dilatation des ventricules, et la cause de l’hydrocéphalie qu’elle soit malformative ou congénitale.
  • Imagerie par résonance magnétique cérébrale : elle est plus performante que le scanner.
  • Angiographie cérébrale.

Quel est le traitement de l’hydrocéphalie ?

Le traitement est chirurgical et consiste à pratiquer une dérivation ventriculo-péritoneale qui met en place une pompe qui se continue par un cathéter drainant le liquide céphalo-rachidien du ventricule latéral vers la cavité péritonéale (cavité qui recouvre l’abdomen).

Aussi il faut éliminer la cause, s’il s’agit d’une tumeur il faut l’exérèse.

Hydrocéphalie
Cet article vous a-t-il plu ? Veillez S.V.P voter

Publié initialement le : mardi 26 octobre 2010
A propos de l'auteur