Crise d’asthme

Par
, Mise à jour le ,
image par default
image par default

Une crise d’asthme est une aggravation soudaine des symptômes habituels d’asthme, cette crise est provoquée par le resserrement des muscles qui entourent les voies respiratoires (bronchospasme). Au cours de la crise d’asthme, la paroi des voies respiratoires devient enflée ou enflammée avec un épaississement de la muqueuse des bronches.

Tous ces facteurs ( le bronchospasme, l’inflammation et hypersécrétion bronchique) déclenchent une crise d’asthme qui se manifeste comme une difficulté respiratoire, une respiration sifflante, de la toux, l’essoufflement et la difficulté à accomplir des activités quotidiennes normales.

Les autres symptômes d’une crise d’asthme comprennent:

  • une respiration “sifflante” lors de l’inspiration et l’expiration ;
  • une toux asthmatiforme persistante;
  • respiration très rapide (polypné);
  • Une douleur thoracique ou une pressionthoracique;
  • un resserrement des muscles du cou et la poitrine appelé tirage;
  • une difficulté à parler;
  • une sensation d’anxiété ou de panique;
  • une pâleur et des sueurs du visage;
  • cyanose des lèvres et des ongles;
  • ou une aggravation des symptômes malgré l’utilisation de médicaments.

Certains asthmatiques, qui peuvent passer de longues périodes sans avoir une crise d’asthme, sont soudainement interrompues par une aggravation périodique de leurs symptômes, cette aggravation est causée par l’exposition aux facteurs déclencheurs de l’asthme ou parfois par l’exagération des symptômes au cours d’un asthme d’effort.

Les crises d’asthme modérées sont généralement les plus fréquentes. Habituellement, les voies respiratoires s’ouvrent (bronchodilatation) en quelques minutes à quelques heures après le traitement. Les crises d’asthme graves sont moins fréquentes mais durent plus longtemps et nécessitent une aide médicale immédiate. Il est important de reconnaître et de traiter même les symptômes simples d’une crise d’asthme pour vous aider à prévenir les épisodes sévères d’asthme et de le garder sous contrôle.

Qu’arrive-t-il si une crise d’asthme n’est pas traitée?

Sans traitement immédiat de la crise d’asthme, votre respiration devient plus difficile, et la respiration sifflante peut devenir plus forte. Si vous utilisez un débitmètre de pointe au cours d’une crise d’asthme, votre meilleur record personnel de lecture sera probablement réduit.

Parfois, la crise d’asthme cède toute seule. Dans d’autre cas, comme vos poumons continuent à se contracter au cours de la crise d’asthme, vous ne pourriez plus utiliser le débitmètre de pointe du tout. Peu à peu, vos poumons vont se contracter plus au cours de la crise d’asthme jusqu’il n’y aura pas assez de circulation d’air pour produire une respiration sifflante. On l’appelle parfois “la poitrine silencieuse“, qui est un signe dangereux. Vous devrez être prises en charge immédiatement à l’hôpital.

Malheureusement, certaines personnes interprètent la disparition de la respiration sifflante au cours de la crise d’asthme comme un signe d’amélioration et ne donnent pas les soins d’urgence nécessaires.

Si vous ne recevez pas un traitement adéquat pour une crise d’asthme, vous allez finir par être incapable de parler et de développer une coloration bleutée autour de vos lèvres. Ce changement de couleur est connu sous le nom de «cyanose», qui signifie que vous avez de moins en moins d’oxygène dans le sang. Sans un traitement agressif immédiat dans une unité de soins intensifs, vous allez perdre conscience et finir par mourir.

Comment reconnaître les premiers signes d’une crise d’asthme?

Les premiers signes sont les changements qui se produisent juste avant ou tout au début d’une crise d’asthme. Ces changements apparaissent avant les symptômes connus de l’asthme et ils sont les premiers signes qui indiquent que votre asthme s’aggrave.

En général, ces symptômes de la crise d’asthme ne sont pas suffisamment graves pour vous empêcher d’accomplir vos activités quotidiennes. Mais en les reconnaissant, vous pouvez arrêter une crise d’asthme ou l’empêcher de s’aggraver.

Les premiers signes d’une crise d’asthme comprennent:

  • toux fréquente, surtout nocturne;
  • Réduction des valeurs maximales du débitmètre de point;
  • Perte facile de la respiration ou un essoufflement;
  • Sensation de fatigue ou de faiblesse lors de l’exercice physique;
  • un sifflements ou une toux après l’effort;
  • une sensation de fatigue, devenir facilement irritable, énervé ou déprimé;
  • une diminution ou des changements de  la fonction pulmonaire mesurée sur un débitmètre de pointe;
  • Les signes d’un rhume ou d’allergies (éternuements, écoulement nasal, toux, congestion nasale, maux de gorge et des maux de tête);
  • difficulté à dormir la nuit avec réveil matinal…

La crise d’asthme peut rapidement s’aggraver, il est donc important de traiter ces symptômes dès leur apparition.

Que dois-je faire si j’ai une crise d’asthme?

Si vous ou un être cher développe une crise d’asthme et les symptômes ne s’améliorent pas après avoir suivi le plan d’action contre l’asthme, contactez votre médecin le plus tôt possible ou rendez vous dans une structure de soins d’urgences la plus proche de chez vous ou appelez le SAMU.

Crise d’asthme
Cet article vous a-t-il plu ? Veillez S.V.P voter

Publié initialement le : mercredi 19 septembre 2012
A propos de l'auteur
Dr. Abdelouaheb Farhi

Le Dr. Abdelouaheb Farhi est le rédacteur en chef du site comment guérir depuis 2008, il est médecin spécialiste en anesthésie réanimation.

    • faisant 26 avril 2010 à 8 h 44 min

      je suis diabétique équilibrée et hypertendue traitée. Si les choses s’aggravent que puis-je faire en dehors du solubred qui marche bien mais qui est déconseillé en tenant compte des autres pathologies.
      Merci

      Répondre
    • Julie 28 avril 2010 à 11 h 44 min

      Bonjour,
      je suis suivi depuis 1 mois pour une bronchite, sinusite chronique et crise d’asthme avec un séjour de 4 jours à l’hôpital depuis 10 jours que je suis sortie je continu les aérosols, la cortisone, les antibiotiques , le traitement de fond, l’aérius… sans que cela soit encore guéri mais juste amélioré, puis dès que j’essaye de diminuer la dose de corticoide mon état se redégrade. Je suis très inquiète car ni mon médecin traitant ni mon pneumologue, ni l’ORL ne me donne de solution adéquat. Mon antibiotique se termine demain. J’ai repris le travail mais j’ai peur de ne pouvoir continuer comme ça… Pouvez vous me donner votre avis. Merci d’avance
      Julie

      Répondre
    • Dr. B. Mirva 30 avril 2010 à 18 h 21 min

      @faisant : cet article traite de l’asthme !

      @julie : en phase d’attaque, c’est normale de prendre des doses élevés de corticoides, on ne va diminuer que plus tard, quand l’inflammation et surtout la cause des crises soit identifiée et éliminée.

      Répondre
    • cheux 20 mars 2013 à 22 h 14 min

      Bonjour,
      je viens d’aller a l’entrainement de foot je n’es jamais eu de souci respiratoire mais la je n’es pas pus continuer l’entrainement ça fait peur j’ai eu une douleur au niveau des poumon comme si ca me serrer du coup je voulais savoir si ces une crise d’asthme mais j’ai ete malade et que le medecin na pas pus diagnostiquer quoique ce soit, une impression grippe mais c’etait pas ca il ma dit possible que ce soit une maladie qui ce prepare comme rhum ou autre donner moi une reponse svp

      Répondre