Le tabagisme augmente le risque de polyarthrite rhumatoïde

Par
, Mise à jour le ,
image par default
image par default

Tabagisme et polyarthrite rhumatoideUne nouvelle étude révèle que le tabagisme est une cause majeure de la polyarthrite rhumatoïde (PR) et ajoute cette maladie grave à la liste des maladies liées au tabagisme.

Les résultats de cette étude, qui apparenteront dans les Annales des maladies rhumatismales, suggèrent que le tabac joue un rôle dans plus d’un tiers des cas de la PR dans sa forme commune et plus dans plus de 50% des cas de la PR diagnostiquée chez des personnes qui sont génétiquement prédisposées au développement de cette maladie.

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune qui survient lorsque le système immunitaire de l’organisme dirige son action contre les articulations et les os, entraînant une inflammation, de la douleur et des problèmes de mobilité dans les formes évoluées.

Les effets du tabagisme ne sont pas aussi prononcés sur le risque de la PR qu’ils ne le sont sur le risque de cancer du poumon. Des études montrent que le tabagisme est responsable d’environ 90% des cas de cancer du poumon, mais l’effet du tabagisme sur la PR est similaire à son effet sur le risque de maladie cardiaque.

Selon la nouvelle étude, le risque de PR est lié à la quantité de tabac consommée, à la durée de consommation du tabac et à la présence de certains anticorps dans le sang qui sont associés à la PR, nommés anticorps APAC.

L’étude ajoute une estimation sur l’importance du tabagisme dans la survenue de la polyarthrite rhumatoïde” explique l’auteur de l’étude Henrik Kallberg de l’Institut de médecine environnementale à l’Institut Karolinska à Stockholm, en Suède. ”Nous croyons que le tabagisme est un facteur de risque causal qui fonctionne sans doute comme une étincelle qui déclenche le feu de l’auto-immunité.”

Le tabac a comme effet de modifier certaines protéines qui dirigent le système immunitaire d’une personne contre ses propres structures. Cette réaction commence beaucoup plus facilement quand un certain facteur génétique est présent.

Arrêtez la cigarette maintenant !

Les chercheurs suédois ont analysé les données de l’enquête épidémiologique suédoise de la polyarthrite rhumatoïde (EIRA) sur 1.204 personnes atteintes de PR et 871 personnes sans PR, qui étaient âgés de 18 à 70, de 19 cliniques à travers la Suède. Les participants ont été questionnés sur leurs antécédents et leurs habitudes tabagiques comme le nombre de cigarettes qu’ils fumaient par jour. Ils ont également subi des tests sanguins afin de déterminer leur risque génétique pour la polyarthrite rhumatoïde.

Le tabagisme joue un rôle dans environ 33% des cas de polyarthrite rhumatoïde chez les personnes ayant des niveaux détectables de l’APAC dans leur sang, et un cas sur cinq de PR en général. Plus précisément, les personnes atteintes de PR qui ont fumé un paquet par jour pendant plus de 20 ans ont été plus de 2,5 fois plus susceptibles d’être positifs pour les anticorps.

L’étude a aussi montré que l’augmentation du risque de PR liée au tabagisme a été plus prononcée chez les hommes que chez les femmes.

Les résultats montrent aussi que l’arrêt du tabac a eu quelques effets sur la réduction du risque de PR. Parmi les plus gros fumeurs, toutefois, le risque de la PR est resté élevé, même 20 ans après l’arrêt du tabac.

Les nouveaux résultats peuvent fournir une justification pour des conseils spécifiques contre le tabagisme pour les individus ayant des antécédents familiaux de la PR” conclue Dr Kallberg et ses collègues. “Il y a plusieurs raisons pour que la communauté médicale communique les faits connus sur le tabagisme et la polyarthrite rhumatoïde dans le but de prévenir contre le tabagisme et réduire son incidence.

Plus de recherches sont nécessaires sur le tabagisme et la polyarthrite rhumatoïde

Dr Ted R. Mikuls, rhumatologue à l’université du Nebraska Medical Center d’Omaha, dit que cette nouvelle étude confirme des recherches antérieures sur les effets du tabagisme sur le risque de PR, y compris une étude de son propre groupe qui a montré que la cigarette augmente le risque de la PR chez les Afro–Américains.

Le tabagisme est le facteur de risque environnemental qui a le plus constamment été mis en évidence dans la PR”, dit-il. “Pour l’instant, il est le seul facteur de risque modifiable qui a toujours été lié à cette maladie, donnant une importance supplémentaire aux mesures de santé publique visant à réduire la prévalence du tabagisme.”

C’est l’action précise sur le risque de PR qui n’est pas bien comprise. Dr Miklus déclare: “Pour faire court, je dirais que nous ne connaissons pas exactement les mécanismes qui lient la cigarette à un risque accru de PR“.

«Mieux comprendre ce lien peut nous donner beaucoup de perspicacité nécessaires sur la façon dont la PR commence et peut nous fournir des pistes pour le traitement ou même des moyens de prévention», dit-il. «Les patients savent que le tabagisme contribue à d’autres risques pour la santé, mais souvent, le fait de discuter de ce lien avec leur arthrite offre des incitations supplémentaires pour l’arrêt du tabac.” conclue Dr Miklus.

Le tabagisme augmente le risque de polyarthrite rhumatoïde
Cet article vous a-t-il plu ? Veillez S.V.P voter

Publié initialement le : jeudi 16 décembre 2010
A propos de l'auteur