Hystéroscopie

Par
, Mise à jour le ,
image par default
image par default

L’hystéroscopie est un examen endoscopique qui permet de visualiser la paroi interne de l’utérus (ou l’endomètre) à l’aide d’un endoscope. Elle permet d’étudier le canal cervical, la cavité utérine et le début des trompes. Il existe deux types d’hystéroscopie : hystéroscopie diagnostique permettant d’explorer la cavité utérine à la recherche d’une anomalie en fonction des signes cliniques, et l’hystéroscopie chirurgicale permettant de réaliser certains gestes thérapeutiques.

Déroulement de l’examen

L’hystéroscopie est pratiquée par un gynéco-obstétricien, elle consiste à explorer l’endomètre à l’aide d’un hystéroscope, un appareillage optique sous forme d’un tube rigide de quelques millimètres de diamètre muni d’une fibre optique et une caméra reliée à un écran, il peut être équipé de pinces permettant de réaliser certains gestes.

L’examen se déroule en dehors de la période des menstruations, généralement en première partie du cycle. Le médecin place un spéculum et l’hystéroscope est introduit dans le col utérin doucement pour atteindre la cavité utérine. On injecte soit du liquide sous forme de sérum physiologique soit un gaz CO2 ensuite le médecin commence l’exploration.

L’hystéroscopie diagnostique ne nécessite pas une anesthésie contrairement à l’hystéroscopie chirurgicale. L’examen dure en moyenne 15 à 20 minutes.

Indications

L’hystéroscopie diagnostique est demandée dans certaines situations pathologiques :

  • Rechercher de la cause d’une métrorragie ou une ménorragie,
  • Exploration d’une stérilité,
  • Rechercher la cause des avortements à répétition,
  •  Rechercher un fibrome, inflammation ou infection,
  • Effectuer des prélèvements ou une biopsie utérine.

L’hystéroscopie chirurgicale à l’avantage d’intervenir via les voies naturelles permettant d’effectuer des gestes chirurgicaux respectant l’anatomie et l’intégrité de l’utérus. Elle permet d’intervenir sur un certains nombres de pathologies et effectuer un certain nombre de gestes :

  • Polypectomie : résection d’un polype,
  • Myomectomie : résection d’un fibrome sous-muqueux,
  • Section de synéchies utérines et de cloison dans le cas d’utérus malformé,
  • Endométrectomie,
  • Stérilisation par obstruction des trompes.
Hystéroscopie
Cet article vous a-t-il plu ? Veillez S.V.P voter

Publié initialement le : vendredi 16 novembre 2012
A propos de l'auteur
Dr. Abdelouaheb Farhi

Le Dr. Abdelouaheb Farhi est le rédacteur en chef du site comment guérir depuis 2008, il est médecin spécialiste en anesthésie réanimation.