Test de tolerance au glucose

Par
, Mise à jour le ,
image par default
image par default

Bien qu’il ne représente le test de première intention, le test de tolérance au glucose par voie orale ou bien appelé aussi HGPO (hyperglycémie provoquée par voie orale) à été considéré comme étant le test principal du diagnostic du diabète de type 2. Il est encore couramment utilisé au cours de la grossesse pour le diagnostic du diabète gestationnel. Pour réaliser ce test, la personne doit jeûner pendant la nuit (au moins 8 heures et pas plus de 16 heures), le lendemain, au cabinet du médecin, une glycémie à jeun est réalisée, ensuite, la personne doit ingérer 75 grammes de glucose sous forme de boisson. Il sera effectué par la suite des prélèvements de sang à différents temps de la consommation du sucre pour mesurer la glycémie sanguine.

Fiabilité du test de tolérance au glucose

Pour que le test de tolérance au glucose soit fiable, certaines conditions doivent être respectées, le test doit être fait en dehors de toute affection virale ou bactérienne, la personne doit avoir une activité physique régulière et normale, ne pas prendre de médicaments qui peuvent faire élever la glycémie, le régime alimentaire doit être normal et éviter de consommer de la caféine ou du tabac.

Préparation au test

Tel que déjà mentionné plus haut, la préparation pour le test de tolérance au glucose nécessite un jeun pendant la nuit (de 8 à 16 heures de jeun) avec une participation normale aux activités physiques habituelles ainsi qu’une alimentation équilibrée comme celle de tous les jours, le matin du test, la personne doit rester à jeun et se rendre au cabinet du médecin ou du laboratoire d’analyse médicale.

Déroulement du test

Le jour du test, une première glycémie est effectuée à l’arrivé du patient, ce premier chiffre sera la glycémie de référence pour le reste du test.

On proposera ensuite d’ingérer sous forme de boisson sucrée 75 grammes (parfois 100 grammes de glucose).

Ensuite d’autres glycémies seront prises : à 1 heure, 2 heures et parfois 3 heures après l’ingestion.

Chez une personne non diabétique, on constate une élévation de la glycémie suivie d’un retour rapide à la normale, chez une personne atteint de diabète, on constate une élévation de la glycémie avec un retour à la normale plus lent que chez une personne normale. D’autres auront des résultats entre les deux (entre résultats pour personnes diabétiques et non diabétiques) et seront qualifiés de personnes atteintes de syndrome d’intolérance au glucose.

Résultats du test de tolérance au glucose

Le test de tolérance au glucose peut donner plusieurs résultats :

  • Réponse normale : un résultat normal est déclaré lorsque la glycémie deux heures après l’ingestion est inférieure à 140 mg/dl ainsi que toutes les valeurs entre 1 et 2 heures sont inférieures à 200 mg/dl
  • Intolérance au glucose : une personne est dite atteinte d’intolérance au glucose lorsque la glycémie à jeun est inférieure à 126 mg/dl et la glycémie deux heures après l’ingestion est comprise entre 140 et 199 mg/dl.
  • Diabète : une personne est dite diabétique lorsqu’au moins deux tests d’intolérance au glucose effectués à distance montrent une glycémie deux heures après l’ingestion supérieure à 200 mg/dl et une glycémie à jeun supérieure à 126 mg/dl.
  • Diabète gestationnel : une femme enceinte est dite atteinte de diabète gestationnel lorsqu’elle a une glycémie à jeun supérieure à 92 mg/dl et une glycémie 1 heure après l’ingestion supérieure à 180mg/dl et une glycémie 2 heures après l’ingestion supérieure à 153 mg/dl.
Test de tolerance au glucose
Cet article vous a-t-il plu ? Veillez S.V.P voter

Publié initialement le : lundi 10 septembre 2012
A propos de l'auteur
Dr. Abdelouaheb Farhi

Le Dr. Abdelouaheb Farhi est le rédacteur en chef du site comment guérir depuis 2008, il est médecin spécialiste en anesthésie réanimation.