Urographie intraveineuse

Par
, Mise à jour le ,
image par default
image par default

L’urographie intraveineuse (U.I.V) est un examen radiologique qui permet l’exploration de l’arbre urinaire après injection en intraveineuse de produit radio opaque (I2), l’urographie intraveineuse permet d’apprécier la forme et la fonction rénale.

L’urographie intraveineuse (U.I.V) un examen non standardisé, nécessitant une préparation préalable du malade.

Méthode de réalisation de l’urographie intraveineuse (U.I.V).

Après l’accueil du patient, il faut le mette en confiance en lui expliquant le geste :

  • malade à jeun au moins 6h ;
  • évacuation digestive ;
  • évacuation vésicale ;
  • patient en décubitus dorsal à table d’examen ;
  • Faire un cliché d’ASP ;
  • Injection du produit puis retirer les clichés.

Le produit injecté dans l’urographie intraveineuse (U.I.V) est souvent l’iode “I2” : c’est un produit radio opaque, hydrosoluble, hyperosmolaire. Actuellement, on a de nombreux produits : monoacide, dimère, produit non ionique…

Comment injecter le produit ?

La dose : 1cc /kg equiv. 75-80cc ;

La Voie : IV (intraveineuse, parfois en perfusion,

Débit : 10cc/sec.

Incidents de l’urographie intraveineuse (U.I.V).

Chez certains patients, l’urographie intraveineuse peut provoquer des réactions indésirables :

  • cutanéo-muqueux : rush cutané, urticaire ;
  • gastro-digestifs : nausées, vomissements ;
  • agitation, angoisse, tachycardie.

Accidents de l’urographie intraveineuse.

Chez certains patients, l’urographie intraveineuse (U.I.V) peut provoquer des accidents graves :

  • choc anaphylactique ;
  • allergie;
  • bronchospasme, crise d’asthme ;
  • oedème de quick ;
  • cardiovasculaire : choc cardiogénique;
  • hypotension, arrêt cardiaque brutal par troubles du rythme.

Contres indications relatives de l’urographie intraveineuse.

Certaines situations contre indique de façon variable (selon le cas) la pratique d’une urographie intraveineuse (U.I.V) :

  • femme enceinte au premier trimestre ;
  • allergie au produit : mettre le patient sous corticoïdes et antihistaminique ;
  • diabète : glucophage, réhydratation ;
  • insuffisance rénale débutante.

Contre-indications absolues de l’urographie intraveineuse.

Certaines situations contre indique formellement la pratique d’une urographie intraveineuse (U.I.V) :

  • antécédents de choc anaphylactique proprement dite ;
  • déshydratation ;
  • insuffisance rénale terminale ;
  • myélome multiple.
Urographie intraveineuse
2 (40%) 1 vote

Publié initialement le : mercredi 19 septembre 2012
A propos de l'auteur
Dr. Abdelouaheb Farhi

Le Dr. Abdelouaheb Farhi est le rédacteur en chef du site comment guérir depuis 2008, il est médecin spécialiste en anesthésie réanimation.

    • simoh 5 février 2010 à 15 h 33 min

      le nombre de clichés dépend de chaque patient et surtout le niveau de fonctionalité de ces reins, y’aura un 1er cliché ASP, pour voir l’ensemble de l’abdomen et surtout l’arbre urinaire, le second cliché est pris après la 3 ème minute de l’injection du produit de contraste , puis un autre cliché pris à la 7 ème minute, suivi d’une compression systématique puis la prise d’un cliché à la 12/14 ème minute, eventuellement des clichés du bas appareil une fois le patient à la vessie pleine, tous ces clichés permettrons de visualisés l’ensemble de l’arbre urinaire (reins, uretères, vessie, urètre,prostates)

      Répondre
    • FuturDoc' 5 mars 2010 à 0 h 42 min

      L’UIV est contre-indiquée pendant la colique néphrétique, car on aura un rein faussement muet: l’augmentation de la pression pyelocalicielle empêche la filtration glomérulaire du produit de contraste
      (sachant que la colique néphrétique est déclenchée par la mise en tension aigue de la voie excrétrice en amont d’un obstacle)

      UNE QUESTION POUR VOUS:
      Pourquoi l’UIV est-elle contre-indiquée en cas de myelome?

      Répondre
    • Eclaircissement 24 mai 2011 à 19 h 36 min

      Salut,
      (j’ai des douleurs au niveau du rein droit coliques néphrétiques)

      Voila j’ai passé le 24/05/2011 une UIV et la conclusion de cette examen est la suivantes.

      UROGRAMME MORPHOLOGIQUEMENT ET FONCTIONNELLEMENT NORMAL.
      CAVITÉS RÉNALES DROITES MAL REMPLIES:LIPOMATOSE SINUSALE VRAISEMBLABLE SANS VALEUR PATHOLOGIQUE QUE CONFIRME UNE ÉCHOGRAPHIE PRATIQUÉE AU DÉCOURS DE L’UIV.
      Salutations

      Répondre
    • MAGHRAOUI 9 septembre 2011 à 7 h 36 min

      Bonjour,
      Je suis actuellement en pleine crise néphrétique.Mon médecin traitant m’a prescrit une UIV .Cependant,d’après ce que j’ai lu dans votre site,j’ai compris qu’un uroscanner est plus performant que l’urographie.
      D’après vous Docteur,est il nécessaire de faire les deux radios simultanement ou bien faire uniquement l’uroscanner.
      Je vous remercie Docteur pour votre intérêt que vous portez aux malades.
      Cordialement…

      Répondre
    • adelchen 11 novembre 2013 à 15 h 11 min

      Bonjour,
      pouvez vous me dire ,pour le cas d’une hydronephrose bilaterale chez un enfant de 15 mois , il est conseillé de faire une UIV ou une UCR ?

      merci

      Répondre
    • Tilet Kalemba 13 mai 2018 à 16 h 49 min

      Bonjour,

      j’ai juste besoin de savoir pourquoi l’uiv est contre-indiquée chez les patients déshydratés?
      Votre réponse me sera la bienvenue!!!

      Répondre
    • zongo 13 mai 2018 à 17 h 48 min

      Bonjour,
      l’uiv utilise un produit de contraste dont l’élimination est rénale. Ce pdc est toxique pour l’organisme s’il n’est pas éliminer rapidement . En cas de déshydratation le débit de filtration glomérulaire diminue et le produit reste longtemps dans l’organisme

      Répondre