Electrophorèse des protéines

Par
, Mise à jour le ,
image par default
image par default

L’électrophorèse des protéines est une technique d’étude semi-quantitative des protéines plasmatiques utile dans la détection des paraprotéines (protéines monoclonales produites par des clones de lymphocytes B dans le myélome). Elle est réalisée sur le sérum et sépare les protéines en bandes distinctes : albumine, α1 globuline, α2 globuline, β globuline et γ globuline en fonction de leur mobilité électrophorétique.

Prélèvement

L’électrophorèse des protéines nécessite de prélever du sang veineux, généralement effectué sur une veine du pli du coude. Il n’est pas nécessaire d’être à jeun pour ce dosage.

Résultat normal.

  • Préalbumine : 0.25 g/l
  • Albumine : 40 g/l
  • α1 globuline : haptoglobine :2 g/l, α2 macroglobuline : 2.6 g/l, céruléoplasmine : 0.35g/l
  • β globuline : transferrine : 3g/l, lipoprotéines de basse densité : 1 g/l, facteurs du complément (C3) : 1g/l.
  • γ globuline : IgG : 14g/l, IgA : 3.5g/l, IgM :1.5g/l, IgD :0.03g/l, IgE : traces.

Variations pathologiques

Des anomalies spécifiques de l’électrophorèse des protéines peuvent témoigner de différents syndromes et maladies :

  • Myélome multiple,
  • Syndrome néphrotique, cirrhotique ;
  • Inflammation aiguë ou chronique,
  • Dysprotéinémies,
  • Hypogamma globulinémie héréditaire.
Electrophorèse des protéines
Cet article vous a-t-il plu ? Veillez S.V.P voter

Publié initialement le : samedi 28 avril 2012
A propos de l'auteur
Dr. Abdelouaheb Farhi

Le Dr. Abdelouaheb Farhi est le rédacteur en chef du site comment guérir depuis 2008, il est médecin spécialiste en anesthésie réanimation.