D-dimères

Par
, Mise à jour le ,
Tubes de prélèvement sanguin
Tubes de prélèvement sanguin, Copyright Susan G. Komen for the Cure Tissue Bank at the IU. Flickr.

Les D-dimères sont un composé (composée de deux molécules) produite par la dégradation d’une protéine importante de la coagulation sanguine appelée fibrine.

La thrombolyse, qui est le phénomène de dégradation du caillot sanguin, libère dans le sang les D-dimères. Ainsi, la détection de D-dimères dans le sang témoigne qu’il y a eu la formation ultérieure de thrombus et sera donc demandée pour rechercher une thrombose veineuse ou une embolie.

Prélèvement

Le prélèvement se fait sur un sang veineux, prélevé généralement sur une veine du pli du coude.

Les dosages font appel soit à une technique Elisa soit à l’agglutination de particules de latex sensibilisées par un anticorps monoclonal.

Valeurs normales

Le taux de D-dimère normal qui permet d’exclure une maladie thromboembolique est généralement fixé à < 500 μg/L.

Exceptions …

  • Les D-dimères augmentent chez le sujet âgé. Après 70 ans, le seuil habituellement retenu est de 700 μg/L.
  • Les D-dimères augmentent pendant la grossesse avec un seuil à 1 500 μg/L et jusqu’à 2 300 μg/L au 9e mois

Valeur pathologique

Le dosage des D-dimères à une valeur prédective négative, cela veut dire deux choses :

  1. En cas d’un D-dimère négatif (< 500 μg/L) on peut exclure le diagnostic d’une embolie pulmonaire ou d’une thrombose veineuse profonde.
  2. En cas d’un D-dimère positif on ne peut pas poser le diagnostic de certitude d’une embolie pulmonaire ou d’une thrombose veineuse profonde puisqu’il existe d’autres situations ou les D-dimères peuvent augmenter (grossesse, hémorragies, hématome, hépatopathies, maladies inflammatoire, sujet âgé … ) et dans ce cas il faut continuer les autres explorations (angioscanne pour l’embolie pulmonaire, échodoppler des membres inférieurs pour la thrombose veineuse profonde).ntravasculaires disséminées avec une thrombopénie inférieure à 100 000/μL, un taux de facteurs V et VIII effondré, une fibrinopénie inférieure à 1 g/L.
D-dimères
Cet article vous a-t-il plu ? Veillez S.V.P voter

Publié initialement le : samedi 17 août 2013
A propos de l'auteur
Dr. Abdelouaheb Farhi

Le Dr. Abdelouaheb Farhi est le rédacteur en chef du site comment guérir depuis 2008, il est médecin spécialiste en anesthésie réanimation.