Protéine C activée (résistance à la) – Facteur V Leyden

Par
, Mise à jour le ,
Un caillot de sang au microscope
Un caillot de sang au microscope. Copyright AbdullahMHassan, Flickr.

La résistance à la protéine C activée est une coagulopathie (maladie de la coagulation) caractérisée par un état d’hypercoagulabilité entrainant un risque important de maladie thrombo embolique.

A l’état normal, la protéine C activée possède un effet anticoagulant en inhibant le facteur V et VIII.

Intérêt du dosage

La résistance à la protéine C activée (RPCa) est en général une maladie liée à une mutation génétique du gène du facteur V Leiden empêchant le facteur V d’être clivée par la protéine C activé, entrainant une accumulation de facteur V encore activé entrainant une hypercoagulabilité.

Prélèvement

Le prélèvement se fait sur du sang veineux, généralement sur une veine du pli du coude, dans un tube citraté.

Il est préférable d’être à jeun lors du prélèvement.

Il est recommandé de comprimer la zone de ponction au moins 5 minutes après la ponction pour éviter la formation d’un hématome.

Valeurs usuelles

Le test se fait en deux étapes :

Dépistage : 

  • Le test consiste à mesurer le TCA avant et après addition de protéine C activée.
  • Les résultats sont exprimés en ratio TCA après PCa/TCA natif (sans PCa).
  • Valeur usuelle : ratio 2,10 (dépend des techniques utilisées par l’automate).

Confirmation :

Un résultat anormal fait rechercher la mutation Leiden en biologie moléculaire après PCR. Cette recherche (consentement du patient obligatoire) permet de reconnaître l’absence de mutation, ou sa présence à l’état hétéro ou homozygote.

Résultats

Dans près de 90 % des cas, la résistance à la protéine C est due à la mutation du facteur V Leiden.

L’anomalie, très rare en Afrique et en Asie, est courante en France, présente dans environ 5 % de la population générale et considérée comme la cause la plus fréquente de thrombophilie personnelle ou familiale. Elle est présente à l’état hétérozygote dans la plupart des cas. Les rares formes homozygotes constituent un risque majeur de thromboses veineuses profondes et d’embolies pulmonaires.

Les cas de résistance à la protéine C en l’absence de mutation facteur V Leiden sont observés au cours de contraceptions œstroprogetatives et de syndromes des antiphospholipides.

Protéine C activée (résistance à la) – Facteur V Leyden
4.5 (90%) 2 votes

Publié initialement le : lundi 07 octobre 2013
A propos de l'auteur
Dr. Abdelouaheb Farhi

Le Dr. Abdelouaheb Farhi est le rédacteur en chef du site comment guérir depuis 2008, il est médecin spécialiste en anesthésie réanimation.

      • Dr. Abdelouaheb Farhi Dr. Abdelouaheb Farhi 9 octobre 2018 à 11 h 04 min

        Bonjour, vous parlez probablement d’un résultat d’une analyse à la recherche de mutation du gène facteur 5 de leiden. d’après ce que vous rapporter il n’existe pas dans vos résultat ce type de d’anomalie.

      • Dr. Abdelouaheb Farhi Dr. Abdelouaheb Farhi 9 octobre 2018 à 11 h 06 min

        Bonjour, vous voulez probablement dire facteur v (5) de leiden. Oui il représente un risque thrombo-embolique, c’est-à-dire un risque de sténose des artères par un calcule de sang qui peut provoquer par exemple un accident vasculaire cérébrale (AVC). D’ailleurs on le recherche souvent après un AVC pour faire le bilan étiologique (recherche des causes).

    • David 8 octobre 2018 à 16 h 45 min

      Bonjour,

      On m’a diagnostiqué une résistance à la protéine C activée avec un ratio de 1.5. Je suis sous kardégic 75 mg. Pensez-vous que le kardégic soit responsable de cette résistance?

      Merci par avance.

      Cordialement.

      Répondre
      • Dr. Abdelouaheb Farhi Dr. Abdelouaheb Farhi 9 octobre 2018 à 11 h 11 min

        Bonjour david, Le test de résistance à la protéine C permet de sélectionner les personnes à risque d’avoir une mutation du facteur V de Leiden, C’est-à-dire si il existe une résistance il faudra probablement rechercher cette mutation.

        Le kardégic est un médicament antiplaquettaires (qui permet au sang de ne pas trop coaguler) et il n’est pas responsable de cette résistance bien au contraire.